Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > décembre > 23

Élection présidentielle en Libye : ce n’est qu’un au revoir ?

23 décembre 2021 Brève Monde

Les Libyens devaient participer ce 24 décembre à la première élection présidentielle de leur histoire. Deux jours seulement avant le scrutin, les autorités ont confirmé qu’il n’aurait pas lieu. Et pour cause. Il n’y a eu aucune campagne électorale et l’immense majorité des Libyens n’ont aucune idée des programmes des candidats, si tant est qu’ils aient eu des programmes. Car des pouvoirs rivaux, et fortement armés, opposent toujours l’est et l’ouest du pays. Homme fort de l’Est, le maréchal Khalifa Haftar était parmi les principales figures en lice dans cette présidentielle. Le Premier ministre actuel, l’homme d’affaires Abdelhamid Dbeibah, était également candidat alors que le fils cadet du dictateur déchu, Seif al-Islam Khadhafi, soutenu par la Russie, avait vu lui sa candidature rejetée, ce qui avait provoqué un fort mécontentement parmi ses partisans. Et à supposer même que l’élection ait pris place, les contentieux électoraux se seraient sans doute réglés dans les rues à coups de kalachnikov. Chaque camp se rejette donc la responsabilité de la situation et la Haute Commission électorale a avancé une nouvelle date, le 24 janvier prochain, en espérant qu’il n’y ait pas d’ici là une reprise des violences. On peut toujours rêver.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article