Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > septembre > 7

Égypte : exécutions sommaires déguisées en «  fusillades  »

7 septembre 2021 Brève

L’ONG Human Rights Watch publie aujourd’hui un rapport de 101 pages en anglais intitulé Les forces de sécurité se sont occupées d’eux : exécutions extrajudiciaires par les forces de sécurité égyptiennes et autres morts suspectes. Il explique que, ces dernières années, des policiers sous l’autorité du ministère de l’Intérieur et des agents de l’Agence nationale de sécurité, ont manifestement tué des dizaines de «  terroristes  » présumés à travers le pays au cours d’exécutions extrajudiciaires illégales, présentées comme des «  fusillades  ». Entre janvier 2015 et décembre 2020, le ministère de l’Intérieur avait annoncé le décès d’au moins 755 personnes au cours de 143 fusillades présumées et seul un suspect avait été arrêté. Et Joe Stork, directeur adjoint de la division Moyen-Orient à Human Rights Watch, d’ajouter : «  Il est grand temps que les pays fournissant des armes à l’Égypte et une assistance à ses services de sécurité cessent de le faire, et prennent leurs distances avec les abus odieux commis par ce pays.  » Un vœu pieux qui n’a aucune chance d’être exaucé, l’Égypte du maréchal al-Sissi étant un excellent client des fabricants d’armes, notamment français.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article