Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2020 > mai > 1er

Des profits à peine masqués

1er mai 2020 Brève Société

Depuis lundi dernier, des dentistes se photographient nus sur les réseaux sociaux avec le hashtag #Dentisteàpoil pour dénoncer le manque de protections à disposition à l’heure du déconfinement. Ils avaient cédé leurs stocks de masques aux hôpitaux et aux Ehpad au début de la crise.

Mais la pénurie actuelle ne semble pas déranger tout le monde, au contraire. Des boîtes de sur-blouses qui passent de 38 à 160 euros, des lots de masques FFP2 dont les prix ont décuplé pour atteindre les 180 euros… C’est l’envolée des prix dans les catalogues médicaux !

Si on ajoute le blé qu’ils comptent se faire sur les millions de masques « grand public » vendus dans les semaines prochaines, on peut dire que les capitalistes ne cherchent aucun vaccin à la maladie du profit !

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article