Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2022 > mai > 26

Des militants écologistes perturbent l’assemblée générale de TotalEnergies

26 mai 2022 Brève Entreprises

Aux cris de « Totalement irresponsables ! », « On est là, même si Total ne veut pas, nous on est là », plusieurs centaines de militants appartenant à plusieurs associations écologistes dont Greenpeace France, Alternatiba, ANV COP 21 ou les Amis de la Terre ont manifesté devant la salle Pleyel, dans le 8e arrondissement de Paris, pour bloquer l’accès des actionnaires à l’assemblée générale du groupe pétrolier. La principale raison de leur colère : TotalEnergies veut construire le plus grand oléoduc enterré du monde, dont le coût sera faramineux pour la planète. Baptisé Eacop (oléoduc du pétrole d’Afrique de l’Est) il va sillonner l’Ouganda et la Tanzanie sur près de 1 500 kilomètres en dégageant 34 millions de tonnes de CO2 par an, soit six fois les émissions de l’Ouganda. De plus l’oléoduc va traverser seize aires protégées dans les deux pays qui abritent notamment des lions, des antilopes et des singes, et longer les deux plus grandes réserves d’eau douce de l’Afrique de l’Est, les lacs Victoria et Albert dont dépendent plus de 40 millions d’habitants. En cas de fuite, il y a un risque de marée noire qui serait catastrophique pour la population locale. Malgré tout, TotalEnergies a décidé d’aller de l’avant. Ce qui va à l’encontre de l’accord de Paris sur le climat sur lequel s’assoit joyeusement le groupe pétrolier, comme d’ailleurs la plupart des multinationales.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article