Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2022 > juillet > 5

Des excuses qui ne volent pas haut

5 juillet 2022 Brève Entreprises

La directrice générale d’Air France a tenu à adresser un message d’excuses à ses clients concernant les importants dysfonctionnements intervenus dernièrement, en particulier à l’aéroport de Roissy. Mais elle plaide non coupable, puisque, selon elle, Air France aurait repris des recrutements et demandé à ses sous-traitants de se préparer à une forte demande de voyage. « Malheureusement, dit-elle, nous devons constater que depuis ces deux dernières semaines, nos opérations sont très fortement dégradées par des dysfonctionnements externes, qu’il s’agisse de mouvements sociaux aéroportuaires ou de dysfonctionnements d’infrastructures. Cela a pu générer pour certains d’entre vous des retards à votre arrivée à destination, des livraisons de bagages retardées voire des annulations de vols qui nous ont été imposées. »

Elle oublie seulement de dire que, malgré les sept milliards d’aides de l’État, Air France a décidé un plan de 7500 suppressions d’emplois, entre 2020 et 2022 (sans compter les répercussions chez les sous-traitants). Et que c’est le manque de personnel qui est la cause des queues interminables aux enregistrements et aux contrôles, et des retards et annulations de vols.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article