Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2016 > octobre > 10

De Alep à Mossoul : leur hypocrisie n’a pas de frontières

10 octobre 2016 Brève Monde

Il y a près de deux semaines, le Secrétaire d’État américain John Kerry, soutenu par Jean-Marc Ayrault, dénonçait les bombardements de Poutine et Assad sur Alep, qui tuent en majorité des civils.

Aujourd’hui, les gouvernements français et américain semblent moins sensibles au sort des populations locales comme on le voit à leur façon de préparer la « libération » de Mossoul : de l’artillerie lourde est positionnée autour de la ville et les avions Rafale ont décollé vendredi de leur porte-avions.

Gouvernements russe, américain et français sont donc au moins d’accord sur une chose : pour faire avancer leurs pions sur l’échiquier, les pertes civiles sont un détail.

Mots-clés : | |

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article