Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2022 > mai > 10

Corée du Sud : un président ouvertement anti-féministe

10 mai 2022 Brève Monde

Élu de justesse à la présidence de la République en mars dernier, le conservateur Yoon Seok-youl, ancien procureur général, n’est pas seulement un partisan acharné de la déréglementation économique et de l’allongement de la semaine de travail (actuellement de 52 heures), mais aussi un militant décomplexé de l’anti-féminisme, genre Bolsonaro au Brésil ou Trump aux États-Unis. Au cours de sa campagne il a multiplié les sorties sexistes attribuant la responsabilité de la faible natalité sud-coréenne au féminisme et assurant qu’il n’existe dans le pays aucune discrimination systématique envers les femmes. Sauf que, selon l’OCDE, les salaires des Sud-Coréennes sont inférieurs de 32,5 % à ceux des hommes, un record dans les pays développés. Et, avec Yoon, les choses ne peuvent qu’empirer.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article