Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > octobre > 24

Contraception : la prise en charge étendue aux femmes de 18 à 25 ans

24 octobre 2021 Brève Société

Dans le cadre du projet de budget 2022 de la Sécurité sociale, l’Assemblée nationale a adopté à l’unanimité la prise en charge intégrale de la contraception pour les femmes de 18 à 25 ans, qui est déjà gratuite pour les mineures. Trois millions de jeunes femmes sont potentiellement concernées, dès le 1er janvier prochain. L’assurance maladie prendra en charge à 100 % et en tiers payant les frais nécessaires à la contraception : une consultation par an avec un médecin ou une sage-femme, les examens biologiques afférents, ainsi que certaines pilules contraceptives, les implants, les stérilets, les diaphragmes et la contraception d’urgence hormonale. C’est une bonne chose. Deux sérieux bémols cependant. D’abord certains moyens contraceptifs ne sont pas concernés (préservatif féminin, anneau vaginal ou spermicides), ensuite rien n’est prévu pour développer la contraception masculine. Du coup, c’est toujours, d’abord et avant tout, aux femmes de se débrouiller. Dans ce domaine, comme dans bien d’autres, l’égalité des sexes est loin d’être atteinte.

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article