Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2022 > août > 19

Congo-Brazzaville : le fils du président soupçonné de blanchiment

19 août 2022 Brève Monde

La justice anti-corruption a saisi au début de l’été à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine) un hôtel particulier suspecté d’appartenir à Denis Christel Sassou Nguesso, ministre et fils du président du Congo-Brazzaville. Il aurait blanchi au cours des années pas moins de 19 millions d’euros dans l’Hexagone via des activités délictuelles ou criminelles comme des détournements de fonds, des transferts illicites d’argent public, de la corruption ou encore des rétro-commissions. Tout comme les Bongo au Gabon et les Obiang en Guinée, les Sassou Nguesso ont pillé sans vergogne leur pays en amassant des fortunes considérables notamment à l’étranger. Et tout cela avec la bénédiction de l’ex-puissance coloniale, la France, qui continue à entretenir sur place de solides réseaux économiques et financiers. D’ailleurs, lors de sa dernière réélection, en 2021, le président congolais, qui tient le pays d’une main de fer depuis 38 ans, avait reçu un message « de remerciements, d’amitiés et d’encouragement » de la part de Macron. Face à de tels appuis, les petits ennuis judiciaires du fiston pèsent peu.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article