Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2017 > juillet > 17

Carton plein pour le patronat

17 juillet 2017 Brève Politique

Créé en 2014, le compte pénibilité était une contrepartie accordée à la CFDT en échange de son soutien aux attaques du gouvernement contre les retraites, certains travaux pénibles pouvant ouvrir droit à un départ anticipé. Mais, bien décidé à ne pas appliquer ce dispositif, le patronat a traîné les pieds en attendant qu’une nouvelle loi l’en dispense au maximum.

Pari doublement gagné pour Gattaz ! La manutention de charges lourdes, les postures pénibles, les vibrations mécaniques et les risques chimiques ne seraient plus pris en compte, sauf s’ils causent une maladie reconnue d’origine professionnelle entrainant un taux d’incapacité permanente supérieur à 10%. Quant au coût, il ne serait plus supporté par des cotisations patronales mais par la branche Accidents du travail/Maladies professionnelles de la Sécurité sociale.

Cerise sur le gâteau : Macron a fait sauter la date limite de déclaration des salariés exposés aux risques restants, initialement fixée au 1er septembre…

Mots-clés : | |

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article