Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > août > 7

Cameroun : un épervier qui sélectionne ses proies

7 août 2021 Brève Monde

Le ministre de la Défense du Cameroun, Edgar Alain Mebe Ngo’o, ex-chef de la police, vient d’être arrêté pour corruption dans le cadre de l’opération « Épervier » – une sorte d’opération mains propres. Ngo’o possédait la bagatelle de 53 immeubles au Cameroun, un en France, 39 voitures de luxe, 24 comptes en banque en France et 21 au Cameroun.

Cette opération avait été lancée en 2006 par le premier ministre de l’époque Iphraim Inoni. Ironie du sort, celui-ci était arrêté pour corruption en 2012, ce qui ne l’empêche pas de vivre actuellement très confortablement à Paris dans un luxueux appartement du 16e arrondissement.

Ce sont une cinquantaine de hautes personnalités qui a ainsi été mise en cause en quinze ans. Certaines ont été emprisonnées, d’autres invitées à aller profiter de leurs détournements à l’étranger. Au gré bien évidemment des caprices de l’inamovible Paul Biya, qui occupe le palais présidentiel depuis 1982. Celui-ci se fait régulièrement réélire avec des scores de 71 à 90 % au premier tour. La corruption atteint un tel niveau dans ce pays qu’elle lui permet de se débarrasser de tout rival potentiel.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article