Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > octobre > 13

Calais : grève de la faim en protestation contre les conditions de vie des migrants

13 octobre 2021 Brève Société

Deux membres de l’association Shanti, qui apporte son aide aux migrants, et un aumônier du Secours catholique ont entamé lundi une grève de la faim pour protester contre les conditions de vie des exilés à Calais et à Grande-Synthe et dénoncer une « escalade de violence inouïe  » de la part des autorités et des forces de l’ordre. Anaïs, Ludovic et le père Philippe réclament « l’arrêt de la maltraitance des personnes exilées dans le Calaisis  ». Et de citer, pêle-mêle, des personnes arrêtées, gazées et humiliées, la destruction systématique de leurs tentes et les obstacles divers destinés à empêcher les associations humanitaires de les ravitailler. Face à cette situation, les grévistes de la faim réclament la « suspension des expulsions quotidiennes et des démantèlements de campements durant la trêve hivernale », « l’arrêt de la confiscation des tentes et des effets personnels des personnes exilées durant cette même période  » et des négociations «  portant sur l’ouverture et la localisation de points de distribution de tous les biens nécessaires au maintien de la santé des personnes exilées  ». Leur grève de la faim est évidemment symbolique et a peu de chance d’aboutir. Mais elle a le mérite d’attirer une fois de plus l’attention de l’opinion publique sur la responsabilité des pouvoirs publics dans l’enfer que connaissent au quotidien la majorité de ces migrants.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article