Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2015 > juin > 1er

Burn-out : l’art de ne pas faire payer les patrons

1er juin 2015 Brève

En France, plus de 3 millions de travailleurs seraient sujets au « burn-out ». Ce qui s’appelle aussi « syndrome d’épuisement professionnel ». Car quand on craque, c’est bien souvent à cause des mauvaises conditions de travail, des pressions exercées par la hiérarchie, du sous-effectif...

Pourtant, l’Assemblée nationale vient d’écarter du projet de loi sur le « dialogue social » un amendement reconnaissant le burn-out comme maladie professionnelle. Il faut dire que cela serait revenu à faire payer les entreprises, dont les cotisations servent à financer les maladies professionnelles. Et, comme l’a si bien dit l’ex-ministre Benoît Hamon, « Notre objectif n’est pas que les entreprises payent »...

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article