Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2022 > mars > 17

Bons et mauvais lanceurs d’alerte

17 mars 2022 Brève Politique

Emmanuel Macron a proposé d’accorder l’asile à Marina Ovsiannikova, la journaliste qui a brandi courageusement une pancarte dénonçant la guerre en Ukraine lors d’un journal télévisé en Russie. Mais il y a quelques mois un autre lanceur d’alerte, le journaliste australien Julian Assange, qui avait dénoncé les méthodes utilisées par l’impérialisme américain en Irak et en Afghanistan, avait demandé l’asile politique à Macron. Qui avait refusé aussi sec. Bref le président de la République n’appuie les lanceurs d’alerte que s’ils dénoncent le concurrent russe. Mais pas question de faire de même à ceux qui s’en prennent à l’allié américain. Ce n’est plus du « en même temps » mais du deux poids, deux mesures.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article