Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2022 > février > 24

Belgique : la statue de la discorde

24 février 2022 Brève Monde

Une statue équestre en bronze du roi Léopold II, qui se dresse dans la capitale, non loin du palais royal, est au centre de toutes les polémiques. Le souverain en question fut, à la fin du XIXe siècle et au début du XXe, un des artisans de la conquête coloniale du Congo dont il fit sa propriété personnelle. L’esclavage qu’il instaura pour la production du caoutchouc puis la traite des Noirs se soldèrent par des millions de victimes. En 2020 la statue fut le point de ralliement de la plus grande manifestation anti-raciste organisée à ce jour dans le pays par le mouvement Black Lives Matter et recouverte de graffitis réclamant justice. Depuis lors le gouvernement autonome de la région de Bruxelles, qui regroupe une vingtaine de communes, s’est vu proposer par un groupe d’experts et d’historiens deux options : soit fondre la statue et en ériger une autre à la mémoire des victimes du colonialisme belge, soit la déplacer dans un parc avec d’autres semblables, parc qui serait consacré à la mémoire de l’esclavage. Mais les deux options se heurtent à l’opposition farouche des tenants du « rôle civilisateur » des puissances coloniales en Afrique qui mènent là un combat d’arrière-garde.

Mots-clés : |

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article