Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2022 > juillet > 22

Bagnolet (Seine-Saint-Denis) : des travailleurs sans papiers occupent l’hôtel Ibis

22 juillet 2022 Brève Entreprises

Des travailleurs africains sans papiers occupent l’hôtel Ibis de Bagnolet, un établissement réquisitionné en 2020 pour être transformé en centre d’hébergement d’urgence. Sa gestion a été confiée au groupe associatif Coallia, mastodonte de l’hébergement social de plus de 4 000 salariés, dont le président n’est autre que l’actuel ministre aux outre-mer, Jean-François Carenco. Ils ont été recrutés par un sous-traitant, Alpha Event, qui ne leur verse plus leurs salaires, salaires qui avoisinent… les 3,50 euros de l’heure. Ils sont en charge de jour comme de nuit, sept jours sur sept, de la gestion de l’accueil, de l’entretien des locaux, de la sécurité et de la gestion des repas pour les résidents. Parfois, pour remplacer au pied levé un absent de l’équipe de nuit, il faut enchaîner 24 heures de travail d’affilée. Avec l’appui de la CGT ils demandent le versement de leurs salaires et leur régularisation.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article