Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2022 > janvier > 14

Australie : coup de projecteur sur la politique migratoire

14 janvier 2022 Brève Monde

Le joueur de tennis Novak Djokovic est toujours en rétention due à son absence de vaccination contre le Covid-19. Si les démêlées du champion serbe avec les autorités ont un intérêt limité, plusieurs médias australiens indiquent par contre qu’elles ont eu au moins un mérite : jeter un coup de projecteur sur les procédures inhumaines appliquées par le pays à l’encontre des migrants et des demandeurs d’asile. Par exemple, le centre de rétention du Park Hotel, à Melbourne, où se trouvait Djokovic, est un endroit particulièrement insalubre, infesté de parasites, qui abrite une quarantaine de réfugiés, dont certains sont détenus là depuis des années. Et encore ces derniers sont des privilégiés, car ils restent sur le sol australien. D’autres ont été envoyés dans des centres de rétention situés dans de minuscules États pauvres du Pacifique Sud – comme ceux des îles Manus et Nauru – auxquels Canberra « sous-traite » ses migrants. Et eux n’ont aucune chance de faire la une de la presse internationale.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article