Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > septembre > 3

Aubervilliers dit adieu à une partie de ses jardins ouvriers

3 septembre 2021 Brève Société

La commune populaire d’Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis, possède, depuis plus d’un siècle, des jardins ouvriers qui s’étendent sur près de 2,5 hectares à l’emplacement d’anciennes friches. Eh bien, malgré les protestations des habitants et des militants écologistes, une bonne partie d’entre eux va disparaître pour accueillir une piscine, utilisée comme bassin d’entraînement en vue des Jeux olympiques de 2024. Coût prévu : 33,6 millions d’euros. Jeudi 2 septembre, les CRS ont évacué, manu militari, les gens qui s’y trouvaient depuis le 2 avril pour protester contre leur disparition et a détruit à la pelleteuse les abris de jardin. C’est un espace de verdure unique aux portes de Paris qui est ainsi partiellement rayé de la carte.

Mais qu’on se rassure. Anne Hidalgo, la maire de Paris, nous a promis les Jeux les plus écolos de l’histoire de l’olympisme moderne. C’est plutôt mal barré.

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article