Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2016 > novembre > 1er

Au Cameroun, Bolloré pointé du doigt

1er novembre 2016 Brève Monde

Le 21 octobre, une catastrophe ferroviaire au Cameroun a tué 79 personnes et fait des centaines de blessés. Depuis l’accident, le groupe Bolloré, dont la filiale Cemtrail gère le chemin de fer camerounais, fait tout pour se dédouaner de toute responsabilité et faire du conducteur un bouc émissaire : à les écouter, seule la vitesse excessive du train serait en cause. Mais un autre son de cloche se fait entendre au Cameroun, notamment sur les réseaux sociaux : surcharge du train, délabrement du réseau, vétusté du matériel, coupes dans les effectifs… Le tableau est bien moins reluisant pour le groupe Bolloré ! Depuis la privatisation des chemins de fer en 1999 tous les moyens lui sont bons pour baisser les coûts et augmenter ses marges. Aux risques et périls des passagers et des salariés de la compagnie…

Mots-clés : |

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article