Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > août > 23

Art business

23 août 2021 Brève Monde

Damien Hirst est, paraît-il, un grand peintre, encensé par des milliardaires comme Bernard Arnault qui lui achètent ses œuvres à prix d’or. Sa fortune est estimée à 370 millions d’euros, ce qui est certes peu à côté de celles de ses clients. Mais c’est aussi un homme d’affaires et un patron qui employait 175 personnes, pour la plupart des petites mains qui réalisent concrètement ses créations, mais aussi des administratifs et les employés de son service de communication. Hirst, après avoir reçu, malgré son succès, des aides considérables de l’État britannique, vient de licencier sans état d’âme 63 de ses salariés.

Il ne nous appartient pas de juger du talent, réel ou surfait, de ce personnage, mais une chose est certaine : il se conduit comme tous les patrons en prenant l’argent de l’État et en licenciant.

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article