Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2022 > juillet > 28

À défaut de l’inventer, Macron favorise l’eau chaude

28 juillet 2022 Brève Politique

Pour faire face à la crise énergétique l’Autorité de sûreté nucléaire a autorisé quatre centrales nucléaires – celles de Goldfech en Tarn-et-Garonne, de Saint-Alban en Isère, du Blayais en Gironde et de Bugey dans l’Ain – à rejeter dans les fleuves et les rivières à une température supérieure à celle prévue par les textes légaux en vigueur l’eau utilisée pour refroidir leurs circuits. Dans la pratique cela signifie que la température de cette eau pourra atteindre jusqu’à 30 degrés ce qui risque d’avoir un effet catastrophique sur la faune et la flore aquatiques. Comme le disait Macron le 17 avril dernier : « La politique que je mènerai dans les cinq ans à venir sera écologique ou ne sera pas ». Ça commence mal.

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article