Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2019 > octobre > 21

À General Electric, la lutte continue !

21 octobre 2019 Brève Entreprises

Depuis le 8 octobre, les travailleurs de GE Turbines Gaz à Belfort et Bourogne sont en grève. L’annonce de la direction de GE de réduire son plan de 150 licenciements sur les 792 annoncés en échange d’un « accord de compétitivité » a provoqué la colère des ouvriers. Et il y a de quoi : remise en cause de onze jours de RTT, blocage des salaires pendant trois ans, diminution des primes de nuit, suppression des navettes de transport.

La direction, épaulée par le gouvernement, a proposé un nouveau chantage. Ce serait soi-disant 300 licenciements en moins, mais en maintenant le gros de son accord de compétitivité ! Et si les travailleurs refusent, la direction menace de déposer le plan initial.

Certaines organisations syndicales semblent vouloir signer, mais ce sont près de 3000 personnes, travailleurs de l’usine, habitants, Gilets jaunes de l’Est, qui ont occupé les rues de Belfort le 19 octobre. Face aux actionnaires de GE continuant à faire des milliards de profits, comme ceux de Michelin, PSA, il faut imposer l’interdiction des licenciements.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article