Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2015 > janvier > 19

40 ans après la loi Veil, il faut encore défendre l’IVG

19 janvier 2015 Brève

La ministre de la Santé, Marisol Touraine, veut faciliter l’accès à l’avortement en proposant le remboursement des examens complémentaires (échographies, analyses…) et en permettant aux sages-femmes de pratiquer l’IVG médicamenteuse.

Si la ministre défend le droit des femmes à disposer de leur corps face aux offensives des réactionnaires, c’est pourtant son ministère qui impose l’austérité dans les centres de soins, la fermeture de nombreux Planning familiaux et centres IVG, considérés comme non rentables.

Tout cela rend aujourd’hui l’accès à l’avortement difficile voire impossible, notamment dans les zones rurales. On n’a pas fini de lutter pour l’accès de toutes à l’avortement.

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article