Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > novembre > 25

31 morts dans la Manche : Johnson assassin, Macron complice !

25 novembre 2021 Brève Société

Les corps de 31 migrants, qui tentaient de gagner le Royaume-Uni sur une embarcation de fortune, ont été repêchés dans la Manche. Boris Johnson, qui leur ferme ses frontières maritimes, et Emmanuel Macron, qui les traque avec ses forces de l’ordre, sont directement responsables de ces décès. Car ce sont les législations réactionnaires adoptées dans les deux pays qui donnent aux réseaux de passeurs l’opportunité de proposer aux migrants des traversées coûteuses mais surtout dangereuses. Et les migrants n’ont guère le choix. Plusieurs associations qui viennent en aide aux migrants, dont Utopia 56 et France Fraternités, ont dénoncé la responsabilité politique de la France et du Royaume-Uni dans ce drame. Sans oublier l’Union européenne qui cautionne.

Si on utilisait pour accueillir, héberger et intégrer ces hommes, ces femmes et ces enfants les sommes consacrées à les pourchasser, les choses commenceraient peut-être à changer. Ainsi, selon le rapport de la commission d’enquête parlementaire sur les migrations, en 2020 la gestion des migrants dans le Calaisis et sur le littoral de la Manche et de la mer du Nord, a coûté 160 millions d’euros, dont 40 millions versés par la Grande-Bretagne. Mais attention, 85 % de cette somme a servi à financer les forces de police et de gendarmerie et 15 % seulement ont été « dédiés à la prise en charge sanitaire, sociale ou humanitaire des populations migrantes ». Bref, priorité à la matraque. On voit aujourd’hui où cela conduit. Et les déclarations martiales de Macron contre les passeurs ne seront pas suffisantes pour cacher son écrasante responsabilité dans ce drame.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article