Convergences révolutionnaires

Site de la fraction L’Étincelle

Accueil > Convergences Révolutionnaires > Numéro 78, novembre-décembre 2011 > Occupy Wall Street, Occupy Oakland... Début d’un mouvement de masse aux Etats-Unis ? > New York : La boule de neige des protestations

URL : https://www.convergencesrevolutionnaires.org/New-York-La-boule-de-neige-des-protestations

New York : La boule de neige des protestations

jeudi 24 novembre 2011

Ci-dessous des extraits des notes d’un militant trotskyste actif dans le mouvement ouvrier américain depuis les années 1960 et le mouvement pour les droits civiques. Des notes pas rédigées pour publication, mais qui donnent néanmoins une excellente idée des premières semaines du mouvement Occupy Wall Street.


Vendredi 30 septembre : Hier a eu lieu un rassemblement contre la brutalité de la police newyorkaise contre les manifestations dans la semaine. Comme les mégaphones ou les microphones ne sont pas autorisés, tout ce qui est dit par l’orateur est répété par la foule jusqu’à ce que tout le monde ait entendu et répété à son tour. Bien que les représentants des groupes traditionnels soient présents, ils ne font pas trop d’efforts pour présenter leurs journaux et leurs idées. Le mouvement, toujours centré sur la rapacité des groupes capitalistes et « Nous sommes les 99 % », est pourtant très conscient des questions politiques. Un groupe de jeunes campent dans le parc, malgré une forte pluie. Les autres comme moi vont et viennent… Une autre chose importante : quelques syndicats devraient se joindre à une marche de solidarité mercredi prochain.

Samedi 1er octobre : Je rentre juste de la manifestation. Je n’avais plus ressenti cet enthousiasme depuis les années 1960. Nous nous sommes rassemblés à Liberty Park, lieu de l’occupation, et avons manifesté dans le Bas Manhattan et Brooklyn Bridge. Nous étions peut-être 2 000 et la moitié d’entre nous a escaladé les barrières pour manifester sur le pont et stopper le trafic. Dans Manhattan, les gens montraient leur soutien, klaxonnant et levant le poing. Tambours, trompettes, pancartes donnaient à la manifestation une diversité que je n’avais encore jamais vue. Arrivés au parc, but de la manifestation, la rumeur a couru que la police était en train de nous encercler en amenant des cars pour nous embarquer. Nous étions parfaitement non violents mais, de crainte qu’un provocateur ait pu être infiltré pour semer la pagaïe dans la foule, nous nous sommes dispersés. Il y a vraiment quelque chose qui se passe ici à New York et qui continue à se développer.

Mercredi 5 octobre : Je rentre de la manifestation commune des syndicats et des Occupy Wall Street. Étonnant. C’était ÉNORME. J’y étais à 4 heures alors que la manifestation était appelée pour 4 heures et demie. Comme j’approchais, j’ai vu des milliers déjà en marche. En fait, ils se rendaient… au point de départ de la manif. Une fois là, des gens continuaient d’arriver de tous les côtés. Des représentants des syndicats ont pris la parole, UFT, CWU, AA99, DC37, les infirmières, les travailleurs du Bâtiment, je ne peux me souvenir de tous. La foule était très mélangée. Des vieux comme moi mais aussi beaucoup de très jeunes. Des hippies, des gens tout ce qu’il y a d’ordinaire, des étudiants et des personnes de toutes races, ce que je n’ai jamais vu dans une manifestation newyorkaise. La colère était palpable, mais peut-être plus important, le sentiment (exprimé ouvertement) que c’était juste le commencement… que c’était un mouvement, pas simplement une manifestation. Zuccotti Park était du coup beaucoup trop petit pour accueillir ce que j’estime à 10 000 personnes. Ainsi, d’après ce que j’ai pu voir, vendredi dernier, plusieurs centaines, samedi sur le Brooklyn Bridge probablement 2 000 et maintenant plus de 10 000. Je ne pense pas que cela va s’arrêter… mais continuer à grossir.

Samedi 15 octobre : Nous étions partout hier. La ville était noyée sous les occupations. Même dans le Bronx ! J’ai manifesté dans le Bas Manhattan pour aboutir à Washington Square Park. Puis à Time Square. Là il y avait déjà une autre manifestation devant le bureau de recrutement de l’armée. Hier des milliers manifestaient déjà. Les manifestations sont de plus en plus grosses au fur et à mesure que les jours passent. Une question pourtant maintenant : qu’allons nous faire de plus ? C’est bien et réconfortant de manifester et hurler des slogans mais je me demande ce que nous pourrions faire de plus. J’ai personnellement changé la carte de crédit que j’avais à la Bank of America et envisage de retirer mon compte pour la retraite ouvert à la Chase. L’idée est de travailler plutôt avec les petites banques ou les sociétés de crédit. Vous avez peut-être vu que 24 personnes ont été arrêtées hier pour avoir manifesté dans City Bank quand elles ont essayé de fermer leur compte… accusées d’avoir enfreint les règles qui protègent la propriété privée. C’est à ne pas croire. (…)

Mots-clés Monde , Occupy Wall Street , USA