Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Les articles du site

Russie : la voix des anti-guerre

27 février 2022 Article Monde

Malgré une répression féroce, des mobilisations anti-guerre se sont déroulées dans plusieurs villes importantes du pays, dont Moscou. Au moins 1 800 personnes auraient été arrêtées. Le mouvement de protestation s’est également déplacé en ligne, commençant à se faire entendre et à engranger des soutiens. Le #нетвойне (non à la guerre) était en tête des tendances sur Twitter samedi. Un blogueur-vidéo et documentariste, Iouri Doud, a vu sa publication récolter un million de « j’aime » après avoir écrit : « Quand mes enfants seront grands et découvriront ce moment de l’Histoire, hallucineront et me demanderont “Papa, et toi tu as fait quoi ?”, je veux avoir une preuve écrite disant, je n’ai pas choisi ce régime et je n’ai pas soutenu sa rage impérialiste. » Une pétition contre la guerre sur le site change.org a récolté plus de 750 000 signatures en deux jours et, de son côté, la rédactrice du quotidien Kommersant, Elena Tchernenko, a été exclue du pool de journalistes suivant le ministre des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, pour avoir lancé une pétition anti-guerre parmi ses collègues. Une lettre ouverte des métiers des arts et de la culture a reçu le soutien de plus de 2 000 acteurs, réalisateurs et autres architectes, moquant l’argument de Vladimir Poutine, qui qualifie l’invasion d’opération de « maintien de la paix ». Des médecins, infirmières et infirmiers ont signé leur propre lettre ouverte en ligne écrivant : « Quelle que soit la manière dont on justifie le recours à des armes létales, elles restent létales. » Sur Instagram, le chanteur de variété populaire Valeri Meladzé a déclaré « Il faut arrêter ça ! ». Enfin la direction du musée d’art contemporain de Moscou Garage, fondé par l’oligarque proche du Kremlin Roman Abramovitch, a annoncé fermer ses portes refusant « d’entretenir l’illusion de la normalité ». Des voix sans doute minoritaires mais qui prouvent qu’une partie au moins de la population russe ne se laisse pas aveugler par la propagande chauvine de Poutine.

Mots-clés : |

Imprimer Imprimer cet article

Réagir à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.