Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2022 > juillet > 16

Moyen-Orient : quand Biden mange son chapeau

16 juillet 2022 Brève Monde

Lors de sa campagne présidentielle de 2020, Joe Biden avait promis de réduire la monarchie saoudienne au rang de « paria » après l’assassinat de Jamal Khashoggi, un journaliste du Washington Post découpé en morceaux en 2018 dans les locaux du consulat saoudien à Istanbul sur l’ordre direct du prince héritier Mohammed ben Salmane. Mais aujourd’hui tout est oublié. C’est le prince « paria » qui a accueilli le président américain à son arrivée dans le royaume. Après coup Biden a fait une déclaration plutôt floue dans laquelle il affirmait qu’il ne tolérerait pas « à l’avenir » un tel assassinat. Il n’y a plus qu’à le croire sur parole. Car il a désormais trop besoin de l’Arabie saoudite, à la fois pour son pétrole et son opposition à l’Iran. Face à cela, la défense des droits humains ne pèse pas lourd.

Mots-clés : |

Imprimer Imprimer cet article

Réagir à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.