Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2022 > mai > 19

Mise en examen confirmée de Lafarge pour « complicité de crimes contre l’humanité »

19 mai 2022 Brève Entreprises

La cour d’appel de Paris a confirmé la mise en examen du groupe cimentier Lafarge pour « complicité de crimes contre l’humanité » concernant ses activités jusqu’en 2014 en Syrie. Le groupe, désormais filiale de la holding suisse Holcim, est soupçonné d’avoir versé en 2013 et 2014, via une filiale, plusieurs millions d’euros à des groupes terroristes, dont l’État islamique (Daech), ainsi qu’à des intermédiaires, afin de maintenir l’activité d’une cimenterie à Jalabiya, alors que le pays s’enfonçait dans la guerre civile. Le groupe avait investi 680 millions d’euros dans la construction de cette unité, achevée en 2010. La cour d’appel a également mis en examen Lafarge pour « mise en danger de la vie d’autrui », c’est-à-dire des ex-salariés syriens qui ont été amenés à continuer leur activité dans la cimenterie alors que la région était en proie à la guerre. À l’évidence des magistrats qui ne comprennent rien à la vie des affaires.

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article