Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > avril > 19

Licenciements dans l’aéronautique : la ficelle est un peu grosse…

19 avril 2021 Brève Entreprises

Chez plusieurs sous-traitants d’Airbus, les annonces de suppressions de postes sont revues à la baisse. Dans le groupe Eramet, on passe de 379 suppressions de postes annoncées à 327, chez Latécoère de 475 à 246, chez Figeac Aéro de 320 à 220… Partout, les directions avaient vu gros pour mieux faire passer la pilule. Même technique chez AKKA, qui passe de 900 à 441 suppressions d’emplois, ou chez Diehl Aviation, où, après deux jours de grève, la direction est descendue de 53 à 32 licenciements.

Rappelons qu’Airbus lui-même se vante d’avoir réussi à ne pas licencier en passant plutôt par des départs « volontaires » (avec parfois de fortes pressions)… Mais ce sont bien 5 000 postes qui ont disparu. Espérons que leur stratégie ne fonctionne pas. Car la pilule est déjà assez amère : la filière aéronautique a vu 6 250 emplois être supprimés en 2020 dans la seule Occitanie !

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article

Réagir à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.