Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Il y a 150 ans : la Commune de Paris

La Commune de 1871, de C. Talès

Spartacus, 2008

Mis en ligne le 18 mars 2021 Culture

Édité en mars 1924 à la « Librairie du Travail », proche du Parti communiste. Talès était un militant syndicaliste révolutionnaire qui avait rejoint le Parti communiste au Congrès de Tours et devait le quitter quelques années plus tard lors de la stalinisation. Son livre souligne les hésitations, les querelles et les erreurs des dirigeants de la Commune. Car, expliquait-il dans une lettre à Jean Maîtron le 28 juin 1971, « les défaites du prolétariat font toujours penser à la Commune qui a montré […] la puissance du conservatisme en France », faisant notamment allusion aux campagnes qui étaient restées solidement conservatrices, mais aussi aux hésitations de nombre de dirigeants communards eux-mêmes qui se voulaient « jacobins » plutôt que socialistes. Dans une préface écrite en 1921, Les leçons de la Commune, Trotsky « revisite » l’évènement à l’aune de l’expérience de la révolution d’Octobre 1917 et arrive à la conclusion que ce qui a manqué aux Parisiens, c’est essentiellement un parti révolutionnaire du type de celui construit par Lénine et les bolcheviks.

Mots-clés : |

Imprimer Imprimer cet article

Réagir à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Il y a 150 ans : la Commune de Paris