Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Convergences révolutionnaires > Numéro 130, janvier-février 2020 > La grève de 2019-2020 > Les grévistes en action

La grève de 2019-2020

Les grévistes en action

Gare de l’Est

L’extension de la grève : entre théorie et pratique

Mis en ligne le 21 janvier 2020 Convergences Politique

Gare de l’Est, les grévistes se retrouvent chaque jour avant l’assemblée générale en comité de mobilisation pour discuter, débattre de la situation, débriefer tel ou tel évènement ou manif de la veille. Mais surtout, pour réfléchir et établir le programme de la journée, et de celles d’après. Très rapidement, celles et ceux qui voulaient prendre en main cette grève se sont posé le problème de comment entraîner le « privé ».

Car nous avions conscience, comme le disait l’un des grévistes, qu’il fallait absolument que les wagons des autres secteurs professionnels raccrochent à la locomotive SNCF/RATP du mouvement pour gagner ensemble et obtenir le retrait de cette réforme des retraites. C’est ainsi que des entreprises du quartier ou présentes le long du réseau banlieue de Paris-Est ont été listées : une imprimerie, une blanchisserie industrielle, le siège d’une grande banque et de grandes marques de luxe, etc. Ensuite, au bout du quai numéro deux, ces rendez-vous ont été proposés à l’assemblée générale, regroupant l’ensemble des grévistes actifs dans la grève.

Un des grévistes met sa plume à disposition : ses BD, dessins ou caricatures illustrent le tract écrit collectivement. Puis on prend la direction des travailleurs et travailleuses des différentes entreprises…

Nous avons eu à chaque fois un bon accueil, des soutiens, des marques de sympathie. Pour l’imprimerie, nous y sommes allés à l’aveuglette, sans prévenir les représentants des organisations syndicales locales par manque de contact et ne sachant pas à quel moment nous pouvions trouver le plus de salariés. Mais nous avons quand même réussi à les trouver ! Et malgré les difficultés de transport liées à la grève, personne ne nous en a tenu rigueur. Même si nous n’avons pas obtenu qu’ils se joignent immédiatement à la mobilisation, ce qui aurait nécessité d’y retourner discuter plus longuement, nous avons quand même rendu auprès d’eux notre grève visible et renvoyé l’image de grévistes qui font la démarche de venir les toucher et les entraîner dans la lutte. Peut-être avons-nous réussi, par ces visites impromptues, à bousculer quelques consciences ?

Mots-clés : |

Imprimer Imprimer cet article

Réagir à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.