Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2022 > mars > 16

Israël : à chacun son racisme

16 mars 2022 Brève Monde

Pnina Tamano-Shata, ministre de l’Intégration et de l’Immigration, a poussé un coup de gueule, lors d’une réunion de travail du gouvernement, en reprochant aux autres ministres de faire preuve de « l’hypocrisie de l’homme blanc » en retardant l’accueil dans le pays de Juifs éthiopiens noirs, vivant dans des zones de guerre, au profit de Juifs ukrainiens et russes qui eux… sont blancs. Un détail : journaliste et avocate, la ministre en question est noire et d’origine éthiopienne. Elle avait déjà fait parler d’elle en 2013 lorsque l’équivalent israélien de la Croix-Rouge avait refusé son don de sang du fait de la couleur de sa peau. De quoi en effet être en colère. Mais, dans le même temps, elle a approuvé sans sourciller la loi votée par le parlement, la Knesset, à l’instigation de sa collègue de l’Intérieur, Ayelet Shaked, loi qui interdit le regroupement familial aux Palestiniens mariés à des Arabes israéliens, regroupement ouvert aux seuls Juifs. Ce qu’on appelle un anti-racisme à géométrie variable.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article