Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > octobre > 13

Inflation de conseillers ministériels

13 octobre 2021 Brève

Macron avait promis de réduire les frais de fonctionnement de l’État. Mais, s’il s’en prend aux allocations des chômeurs, il gâte ses ministres en donnant le feu vert à l’embauche d’une pléthore de conseillers. Ceux-ci sont passés de 324 en 2019 à 570 en 2021, soit une augmentation de 76 %. On se doute que leurs salaires, notes de frais, véhicules et logements de fonction ne sont pas ceux des petits fonctionnaires des ministères. Pour chaque ministre, multiplier les conseillers a l’avantage de constituer une clientèle qui lui est redevable, puisqu’il les choisit et les vire lui-même le cas échéant, contrairement aux hauts fonctionnaires inamovibles. Ces conseillers contribuent à assurer la promotion des ministres, y compris dans leurs partis, voire à participer à leurs campagnes électorales sous des formes diverses. Leur utilité sociale est moins évidente.

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article