Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2022 > août > 5

Guterres dénonce les super-profits, les trusts et les gouvernements s’en moquent

5 août 2022 Brève Économie

António Guterres, le secrétaire général de l’ONU, vient de pousser un coup de gueule. Après avoir découvert les profits stratosphériques des grandes compagnies pétrolières – autour de 20 milliards de dollars en moyenne –, il a écrit sur Twitter : « Il est immoral que les sociétés pétrolières et gazières réalisent des profits record grâce à la crise énergétique actuelle sur le dos des plus pauvres, et avec un coût énorme pour le climat ». Jusqu’à la rien à dire. Puis il a ajouté : « J’exhorte tous les gouvernements à taxer ces profits excessifs et à utiliser les fonds pour soutenir les personnes les plus vulnérables. » Un appel qui ne risque guère d’être entendu. Car la plupart des gouvernements – même lorsqu’ils taxent de façon symbolique les super-profits comme en Espagne, en Angleterre ou en Italie – sont cul et chemise avec les trusts. En France les entreprises du CAC40 ont cumulé près de 73 milliards d’euros de bénéfices an premier semestre, une hausse de 24 % par rapport à 2021 où leurs bénéfices atteignaient 58.8 milliards. Mais là Bruno Le Maire a été clair : pas question de les taxer, même légèrement. Il faut être « business friendly ». À croire que Macron veut conserver coûte que coûte son titre de Président des riches.

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article