Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2022 > janvier > 11

Guantanamo : vingt ans après, le camp de l’enfer est toujours là

11 janvier 2022 Brève Monde

Le 11 janvier 2002, le président américain George W. Bush faisait emprisonner une vingtaine d’hommes, faits prisonniers en Afghanistan, à la suite des attentats du World Trade Center de New-York du 11 septembre 2001. Situé à Cuba, sur une base militaire créée par les États-Unis en 1903, ce camp n’est pas soumis à la justice américaine. Les prisonniers peuvent y être détenus indéfiniment sans jugement et ont le plus grand mal à avoir accès à un avocat. Considérés comme « combattants ennemis », ils ne bénéficient pas des droits accordés en général aux prisonniers de guerre, n’ont aucune protection juridique et peuvent être soumis à la torture en dehors de tout cadre légal. Aujourd’hui Guantanamo abrite encore une quarantaine de prisonniers sur les 780 qui sont passés par ses cellules au cours des années. Et les promesses des présidents démocrates Obama et Biden de le fermer sont restées lettre morte.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article