Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2023 > janvier > 8

Éducation nationale : Macron provoque les enseignants

8 janvier 2023 Brève Politique

Après avoir suggéré d’abolir les 35 heures dans les hôpitaux, Macron s’en prend cette fois à l’Éducation nationale. Il propose la piste d’une augmentation des salaires « pouvant aller jusqu’à 20 %», à condition que les enseignants acceptent des « missions supplémentaires ». Ce qui a provoqué une levée de bouclier du personnel des écoles, des collèges et des lycées confronté à des classes toujours plus chargées à gérer avec des moyens toujours plus dérisoires. Sur ce point, les syndicats rappellent une note des services statistiques du ministère de l’Éducation nationale publiée mi-octobre qui indique que plus de la moitié des enseignants travaillent au moins 43 heures par semaine. Quant aux rémunérations, dans un rapport publié début octobre, l’OCDE pointait du doigt le retard de la France en la matière. Par exemple, au collège, les enseignants français sont deux fois moins payés que leurs collègues allemands en début de carrière. Enfin « les enseignants français ont perdu entre 15 et 25% de rémunération au cours des vingt dernières années » affirme dans un rapport le sénateur LR Gérard Longuet, peu suspect de sympathie gauchiste. Dans ces conditions la proposition de Macron d’augmenter les salaires en échange de tâches supplémentaires doit être prise pour ce qu’elle est : une provocation.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article