Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2020 > mars > 2

À Idlib : les bombes des dictateurs et de leurs parrains

2 mars 2020 Brève Monde

Après des années de guerre contre son peuple menée dans la bienveillance ou l’indifférence des grandes puissances, Bachar al-Assad a lancé au printemps une offensive dans le nord de la Syrie. Depuis décembre, la ville d’Idlib est pilonnée par les bombes, qui ont fait des milliers de victimes et provoqué la fuite de 900 000 personnes. Alors que la population fuit l’avancée des troupes du régime, le président turc Erdogan tente de profiter de la situation pour accroître son influence dans la région. Mais des soldats turcs ont été bombardés et ont riposté contre l’armée syrienne, faisant planer la menace d’un affrontement ouvert entre Turquie et Syrie.

Un conflit de plus dont les victimes sont les populations locales qui subissent les rivalités entre dictateurs, mais aussi les calculs stratégiques des grandes puissances comme la France, l’Allemagne, les États-Unis ou la Russie, qui misent sur l’un ou l’autre pour défendre leurs intérêts, peu importe les conséquences pour les peuples.

Mots-clés : |

Imprimer Imprimer cet article

Réagir à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.