Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Convergences Révolutionnaires > Numéro 76, juin-juillet 2011 > Des films

Des films

The company men

Mis en ligne le 15 juin 2011 Convergences Culture

The company men, de John Wells

Sortie en salles le 30 mars 2011


La descente aux enfers des cadres supérieurs frappés par la crise

Servi par d’excellents acteurs, ce film analyse minutieusement la chute d’un cadre américain, qui passe en quelques mois du statut de privilégié vivant dans une superbe maison achetée à crédit, à celui de manœuvre du bâtiment hébergé par sa famille. Le cynisme de ses patrons et des financiers est mis en évidence sans jamais tomber dans la caricature. Les séquences sur l’agence chargée de recycler les chômeurs, qui de toute évidence ne remue que du vent, sont savoureuses. Ce constat social impitoyable pourrait faire de John Wells une sorte de Ken Loach d’outre-Atlantique, s’il n’était pas contredit par une fin d’une rare naïveté qui évoque celles des films de Capra des années trente, quand il fallait entretenir l’optimisme populaire malgré la crise. On ne renonce pas au rêve américain aussi facilement…

George RIVIERE

Mots-clés :

Imprimer cet article Réagir à cet article

Abonnez-vous à Convergences révolutionnaires !

Numéro 76, juin-juillet 2011

Mots-clés