Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2015 > janvier > 5

Sélection à l’entrée du cimetière

5 janvier 2015 Brève

Il y a quelques jours, le maire divers droite de Champlan (Essonne) a refusé l’inhumation d’un bébé rom dans le cimetière municipal. Selon Le Parisien, il aurait invoqué un manque de place et une priorité « à ceux qui paient leurs impôts locaux » ! Depuis, le maire a fait machine arrière en se retranchant derrière « un malheureux enchainement de faits ».

Entre-temps, on a assisté à un bal des faux-culs des plus nauséabonds. Manuel Valls s’est empressé de déclarer que c’était « une injure à ce qu’est la France ». Pourtant, sa bonne conscience ne l’empêchait ni d’expliquer il y a peu que les Roms ne sont pas assimilables à la société française, ni de multiplier les expulsions de campements… notamment dans l’Essonne.

Imprimer cet article Réagir à cet article