Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2016 > octobre > 3

Repose en guerre

3 octobre 2016 Brève Monde

La mort de l’ancien Premier ministre et Président d’Israël Shimon Peres a produit une effusion d’hommages de la part des dirigeants des grandes puissances et des différents chefs d’État, saluant systématiquement un « homme de paix ».

Si Shimon Peres a bien reçu le prix Nobel de la paix en 1994, toute sa carrière politique en fait un soutien indéfectible à la politique de colonisation des territoires palestiniens. Durant ses différents mandats, les conditions de vie des Palestiniens n’ont fait que se dégrader et la société israélienne a continué de se militariser. Peres, c’est aussi le responsable de la mort de 106 civils lors du bombardement d’un camp de l’ONU en 1996.

En saluant la mémoire de Peres, les dirigeants des grandes puissances saluent l’un des leurs : un homme qui tient des grands discours sur la paix mais dont toute la politique va dans le sens opposé.

Mots-clés : |

Imprimer cet article Réagir à cet article