Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2015 > février > 16

Où se joue le sort de la Grèce ?

16 février 2015 Brève

C’est reparti pour de nouvelles négociations entre le gouvernement grec d’Alexis Tsipras et ses créanciers, pour tenter de trouver un accord ce lundi, pour l’étalement du paiement de la dette.

Pourtant, les travailleurs de Grèce ne doivent rien à personne. La dette de l’État grec n’est pas un fardeau pour ses créanciers, mais une vache à lait pour les États français et allemands et pour les banques (françaises et allemandes surtout) qui ont empoché de jolis taux d’intérêts par le biais des « plans d’aides » à la Grèce. Et pour les capitalistes qui profitent de l’état désastreux du pays pour acquérir des entreprises à bas prix ou pour racheter des pans entiers de services publics. Ces mêmes grandes sociétés et banques ne se privent pas de frauder les impôts, comme l’a encore montré le scandale HSBC.

Décidément le peuple grec ne l’emportera que par un rapport de forces instauré par ses manifestations et ses grèves... avec à la rescousse, la mobilisation de tous les travailleurs d’Europe, dont la nôtre.

Imprimer cet article Réagir à cet article