Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2014 > octobre > 27

Le barrage scélérat

27 octobre 2014 Brève

La mort, ce week-end, d’un jeune opposant à la construction du barrage de Sivens, serait due à « une explosion », sans autre détail pour l’instant.

Une chose est en tout cas certaine : depuis le début des manifestations contre ce projet, les violences policières ont été systématiques. Avec la volonté affichée de permettre une avancée des travaux à marche forcée, pour empêcher tout retour en arrière possible.

On le comprend mieux avec – hasard du calendrier – la publication d’un rapport d’experts, mandatés par le ministère de l’Écologie lui-même. En effet, selon ce rapport, « le choix d’un barrage (…) a été privilégié sans réelle analyse des solutions alternatives possibles », sur la base d’« une surestimation des besoins (…) de l’ordre de 35 % » et avec un « contenu de l’étude d’impact (…) très moyen. » Ainsi, le nombre d’agriculteurs “bénéficiaires” de la retenue d’eau aurait été surévalué par le Conseil général du Tarn.

En somme, une confirmation tardive de ce que dénoncent, depuis le début, les opposants au projet.

Imprimer cet article Réagir à cet article