Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2015 > septembre > 21

39 heures payées 37, dernière combine patronale

21 septembre 2015 Brève

En Moselle, la direction de l’usine Smart du groupe Daimler-Mercedes (7,3 milliards d’euros de bénéfices nets en 2014, 2 milliards rien qu’au premier trimestre 2015 !), n’ayant pas pu avoir l’accord des syndicats, a organisé une consultation auprès de ses 800 salariés : travailler 39 heures payées 37 et un gel des salaires. En échange, elle prétend « assurer l’avenir de l’entreprise » pour 5 ans tout en supprimant 110 emplois (des intérimaires complétaient les effectifs).

Le vote lui a été favorable, dit-elle, avec 56 % des voix pour. Mais, en réalité, si 74 % des cadres ont voté pour, 61 % des ouvriers ont refusé. Comme dans toutes les entreprises qui ont fait ce chantage, les économies réalisées financeront les licenciements futurs, voire la fermeture. Et les ouvriers majoritairement contre n’ont aucune raison de se laisser désarmer par ce bluff.

Imprimer cet article Réagir à cet article