Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Convergences Révolutionnaires > Numéro 110, janvier 2017 > Films

Films

3 000 nuits

de Mai Masri

Mis en ligne le 26 janvier 2017 Convergences Culture

3 000 nuits

de Mai Masri


Dans les années 1980, dans une prison israélienne où sont détenues des prisonnières politiques palestiniennes et des droits communs israéliennes, Layla, jeune institutrice de Naplouse, purge une peine de huit ans de prison. Elle découvre l’univers carcéral sans pitié, les relations plus que tendues entre Israéliennes et Palestiniennes mais surtout elle se rend compte qu’elle est enceinte ! Envers et contre tous, elle décide de garder l’enfant.

Ce premier film d’une réalisatrice palestinienne, basé sur une histoire vraie, suit avec des ellipses l’emprisonnement de Layla pendant huit ans. Il y a des moments forts tels que celui de la révolte dans la prison, qui suit les massacres de Sabra et Chatila perpétrés en 1982 par l’armée israélienne et les phalangistes libanais. La caméra ne sort jamais de la prison, comme Layla et ses camarades.

Les images sont très belles et même si certains y voient des aspects un peu caricaturaux (la chef matonne est une vraie kapo… mais la réalité est souvent caricaturale !), ce film est très intéressant et éclaire le conflit Israël-Palestine d’une manière originale, celle du sort des dizaines de milliers de prisonniers politiques palestiniens.

L.L.

Mots-clés : | |

Imprimer cet article Réagir à cet article

Abonnez-vous à Convergences révolutionnaires !

Numéro 110, janvier 2017