Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2016 > mai > 23

100 smics pour le patron ? Merci Valls !

23 mai 2016 Brève Politique

Vendredi dernier, Manuel Valls a parlé de limiter par la loi les « rémunérations indécentes » des patrons… à 100 fois le Smic. Quelle audace ! C’est sans doute ce qu’on appelle le « socialisme de marché ». D’un côté, Valls veut bazarder le code du Travail, de l’autre légaliser un salaire « au mérite patronal » : 100 smics pour le bon élève du CAC 40 qui saura licencier 10 ou 20 fois plus de salariés, en baissant les salaires de ceux qui restent. Quant aux Tavares, Ghosn et autres Juniac qui avaient le mauvais goût d’avouer 5 à 10 smics de salaire, pas de souci : ce que ces petits gourous des grosses boîtes ne toucheront pas en salaires, les actionnaires milliardaires sauront leur accorder en dividendes.

Bref, Valls aime le capitalisme sinon « régulé », du moins légalisé voulant qu’un patron « méritant » vaut 100 exploités. La morale de l’histoire ? Aux 99 % rackettés par les 1 % en question, de la servir à Valls.

Mots-clés : |

Imprimer cet article Réagir à cet article